Chargement en cours. Merci de patienter…
recherche
  • Home
  • Qui est Hélène Ash?

Qui est Hélène Ash?

Ici, tout est affaire d’intériorité et l’artiste semble se livrer avec beaucoup de discrétion. La photographe ne cherche pas à traduire la réalité par son objectif mais elle en choisit des éléments saillants qui résonnent profondément en elle. Il ne faudrait donc pas emprisonner ses photos dans des discours spécieux et inutiles qui terniraient l’ensemble. Alors ? Alors accepter simplement d’être touché par une couleur, une forme, une expression ; garder l’oeil souple, l’esprit dégagé, ne surtout pas s’interdire le questionnement et respecter l’incompréhension quitte à se laisser aller au vertige. Hélène Ash nous convie au contraste et joue du paradoxe : elle nous parle de matière et de mental, de fulgurance et d’apaisement, de mouvement et d’immobilité, de vide et de multitude, de couleurs gaies et obscures. Dans ce kaléidoscope de violence et de douceur se trace la géographie d’une oeuvre énigmatique, conçue pour être partagée, une oeuvre qui s’engendre et se renouvelle dans l’eau.

«Une seule plongée a suffi. Depuis, tout est autre, ma vie entière a basculé sous les mers. Je ne suis pas naturaliste. Je ne reproduis pas la nature, je l’offre sous un nouveau jour, dévoile ce qu’elle recèle de plus précieux. Précieux, au sens de riche, mais aussi de menacé car la plupart des fonds marins sont aujourd’hui dévastés, quasi morts. Mais au-delà de ce funeste constat, ou est-ce là mon plan de combat, je tente à l’aide de mes images de faire pénétrer le spectateur dans ce paradis, pas encore perdu. Mes photographies sont des interprétations presque abstraites, des compositions formelles que je construis comme un peintre compose un tableau. Mon  Matériau, ce sont ces anémones, ces méduses, ces coraux transpercés par la lumière de mon flash, ces rouges, ces verts, ce visqueux, ce velour, ce piquant. Je cherche, je m’approche au plus près, désireuse de partager ce spectacle que je sais réservé à une infime minorité. J’affirme et revendique le parti-pris esthétique de mon travail que d’aucuns diront « esthétisant », qu’importe, non : tant mieux ! Ensuite, libre à chacun de voir dans mes clichés le reflet métaphorique d’une féminité, d’une sensualité que je ne renie pas, au contraire. Par mes images je tente de transcender ma condition humaine, je laisse le superficiel à sa place, à la surface, pour me couler au plus vrai, au plus pur de moi-même, renaître dans une dimension supérieure où mes repères terrestres sont abolis».

BIOGRAPHIE

Née à Paris en 1968 Hélène fait des études classiques à l’école Alsacienne et découvre le dessin à l’Atelier des Moins de Quinze ans (Musée des Arts Décoratifs). De cette période date son attirance pour l’eau et la mer, néanmoins, c’est vers le dessin et la couleur qu’elle se dirige tout juste après son bac. Elle est admise à l’ESAG (Ecole Supérieure d’Art Graphique, Met de Penninghen) où elle acquiert une solide formation graphique et photographique. Diplômée en 1991, elle se dirige vers le graphisme et la publicité en agence, mais très vite elle fonde sa propre structure et s’oriente vers la photographie et l’édition. Après le rachat de son entreprise (1999) par PUBLICIS Consultants à Paris, Hélène exerce son métier au sein de ce grand groupe comme “électron libre”. En 2002 c’est la révélation choc d’une première plongée aux Maldives qui la décide à envisager sa vie différemment, elle se prépare et acquiert les techniques de plongée suffisantes pour pouvoir se lancer dans la photographie sous-marine en 2004 puis la vidéo en 2007. Elle expose, publie un livre (Upside’down) et crée son l’agence de communication et de production cinématographique Les Argonauts en 2010. 

Depuis elle partage son temps entre la conception et la mise en place d’Ateliers Photo et Vidéo et la réalisation de ses propres projets filmiques.

Afficher les infos Afficher la barre latérale Cacher la barre latérale

Partager sur les réseaux sociaux:

Ou copier et partager cette URL