Chargement en cours. Merci de patienter…
recherche
France

“Le secret du bleu est bien gardé “

(Jean Cocteau)

La Mer : tout vient d’elle, tout y retourne, tel un éternel recommencement. La nature énigmatique de sa genèse et son symbolisme lié à celui de l’eau lui confère un statut presque divin. Elément premier, ce n’est pas un hasard si les sages ont cherché en elle l’origine de toute chose. La vue de son immensité exerce sur les hommes un irrésistible pouvoir de séduction. Sublime et harmonieuse aussi bien que grandiose et terrible, la mer range derrière son vocable d’“exquise horreur” toute une mythologie de l’excès, de l’irrationnel, de l’indifférence à l’humain. Son paysage indomptable, sur lequel aucune éthique ne peut être posée, provoque la stupeur de l’âme. Dans le déchaînement de ses flots, la mer se fait mouvement impénétrable de l’inconnu. Certains ont cherché à remplacer par l’imaginaire la peur qu’elle suscite. Ce furent alors des récits mythiques, des fleurs vénéneuses qui entrainaient par leurs voix suaves les marins dans les profondeurs mortifères, un irascible et belliqueux Poséidon, personnification de la violence et de l’impétuosité maritime.

Placée sous la puissance des génies aquatiques, la mer est devenue un lieu de révélations pour les poètes : le face à face que l’écrivain entretient avec cet élément liquide aboutit à la métaphore de la mer, image de l’existence humaine ; les fluctuations de ses vagues évoquent les désirs et les sentiments de l’être. Source inspiratrice, la mer renvoie à un espace intérieur, mental ; elle incarne le symbole des énergies psychiques, des puissances informes de l’âme, de toutes les motivations secrètes et obscures. Elle devient un immense corps parlant par son rythme, la matrice universelle qui tisse des liens entre des univers réels ou irréels, conscients ou inconscients.

Lieu de naissance, de transformation et de renaissance, la mer est une véritable réserve d’êtres animés : des myriades d’animalcules s’y agitent, des mollusques et des poissons s’y épanouissent, des êtres sans formes se déplacent comme nul autre. Mais l’existence de ces tribus silencieuses aux formes équivoques se trouve singulièrement compromise par la folie de certains gestes humains. Et la mer qui accueille cette population risque de devenir un cimetière, un lieu désertique, inerte, mort. Le mouvement perpétuel de ses flux qui dote les eaux maritimes d’un caractère indestructible s’avère bien trompeur. Combattues sans pitié ni remords, celles-ci souffrent. Bien triste constat qu’il faut rectifier au plus vite. La mer doit garder sa belle signification d’eau féconde et régénératrice qui, par l’immersion, rétablit l’être dans un état nouveau.

Catégories

Étiquettes

Emplacement

France
j'aimes 3
View Bigger
Nom: 11h15-le-12-novembre-adaman-sea
j'aimes
View Bigger
Nom: 16h-le-8-novembre-mer-des-adaman
j'aimes
View Bigger
Nom: 14h20-le-10-mai-canal-du-mozambique
j'aimes 1
View Bigger
Nom: 11h40-le-22-mars-baie-de-gadji
j'aimes 3
View Bigger
Nom: 8h45-le-17-septembre-mer-de-flores
j'aimes 5
View Bigger
Nom: 08h00-le-9-novembre-adaman-sea
Afficher les infos détails détails j'aimes 248

Partager sur les réseaux sociaux:

Ou copier et partager cette URL
Articles liés